Les particularités de la toiture en cuivre

Depuis des siècles, on utilise le cuivre pour couvrir les bâtiments historiques. Mais ces dernières années, il commence à se faire de la place sur les logements individuels et les différents immeubles. Reconnu pour être un revêtement onéreux, il offre plusieurs avantages que nous allons essayer de présenter ci-dessous.

Point sur sa composition

Une toiture en cuivre est composée de plusieurs feuilles d’une petite épaisseur de 0.5 à 0.6 millimètre. Ses dimensions quant à elles peuvent varier d’un produit à un autre. D’une manière générale, leur largeur est comprise entre 50 et 6O centimètres. En revanche, leur longueur dépend de l’intensité du vent dans la région de construction. D’ailleurs, la pente du toit influence sur ce paramètre. Alors, pour faire un choix judicieux, le recours aux services de cette entreprise de couverture dans les Deux Sèvres est indispensable. En fonction de vos besoins et de votre budget, elle trouvera le modèle convenable. Il faut noter que le support qui doit soutenir la couverture doit être fabriqué en bois. Cet artisan tiendra alors compte de ce critère pour faire un choix approprié.

Dans le meme genre :

Des modèles très variés

Une toiture en cuivre peut être posée de différentes façons. Il y a tout d’abord l’installation à joint debout. Elle est faite à partir de feuilles de métal. Profilées, ces dernières sont jointes ensemble dans une direction longitudinale et fixées sur un support constitué d’un voligeage en bois. Mais il y a également le cuivre à ressaut. Cette méthode peu répandue consiste à positionner les feuilles horizontalement pour former des marches d’escalier. Celles-ci donneront par la suite un rendu particulièrement esthétique. Sinon, vous pouvez opter pour la technique à joint plat ou sur tasseaux. Dans la première option, les pièces sont soit en losange, soit carrées ou rectangulaires. Elles seront positionnées en longitude et de façon transversale par soudure. C’est la solution idéale pour les toits plats. La seconde quant à elle se place sur des tasseaux de bois. Ceux-ci sont attachés à la pente et revêtus d’un couvre-joint. C’est d’ailleurs méthode la plus répandue. Mais peu importe la technique adoptée, l’appel à une entreprise de couverture est capital. C’est le seul artisan capable de poser correctement votre couverture.

Ses avantages et ses inconvénients

Le cuivre est un matériau avantageux en matière de couverture. Tout d’abord, il propose une large variété de couleurs. Rouge, avec des reflets gris, verts…vous avez largement le choix. De plus, ce sont les teintes naturelles de la patine de cuivre. Il s’agit aussi d’un revêtement durable. Plus il vieillit, plus il sera résistant en développant une fiche couche de dépôt d’oxyde. Mis à part cela, il demande peu d’entretien, car ni les lichens ni les mousses ne pourront pas s’y accrocher. En outre, il est aisément transformable. Il est donc recommandé dans le cadre d’une édification complexe en raison de sa facilité de manipulation. Sans oublier sa grande résistance aux intempéries et aux chocs.

A lire aussi :

Malgré cela, la couverture en cuivre présente quelques inconvénients comme sa faible capacité acoustique et phonique. De ce fait, les bruits venant de l’extérieur peuvent facilement se faire entendre dans la maison. Mais elle peut aussi créer de la condensation. Une bonne installation doit alors être faite. De plus, elle est incompatible avec certains matériaux comme le zinc ou l’aluminium.

Source image : pixabay